L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde

" Votre cupidité vous perdra, monsieur, déclara Jane d'un ton posé. Vous vous trompez en croyant que l'argent fera votre bonheur. Le bonheur se nourrit des mets de l'amour, non du régime indigeste des richesses matérielles. L'amour de l'argent est la racine même du mal ! "
(P337)





L'auteur

Jasper Fforde est né à Londres en 1961.

Il a travaillé vingt ans dans l'industrie cinématographique en tant que « responsable de la mise au point » (de la caméra) sur des films tels que Haute-voltige ou encore Goldeneye, avant d'abandonner ce métier afin d'avoir plus de temps pour jouer avec les mots.

À ce jour, cinq de ses romans sont parus en France. Son premier roman, L'affaire Jane Eyre, a essuyé 76 refus d'éditeurs... mais a connu, dès sa sortie, un grand succès. On peut classer ces romans dans le genre light fantasy dans la mesure où l'humour en est l'ingrédient dominant.

Résumé officiel


Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu'une brigade spéciale a dû être créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure. Alors, lorsque Jane Eyre, l'héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d'une fin certaine...

La série

La saga Thursday next comporte six livres :

  • L'affaire Jane Eyre 
  • Délivrez-moi ! 
  • Le puits des histoires perdues 
  • Sauvez-Hamlet ! 
  • Le début de la fin 
  • One of Our Thursdays Is Missing (non traduit)

Le petit plus (ou pas)

Je voulais évoquer dans cet article une série animée sortie en 2002, nommée La brigades des contes de fées, qui reprenait un peu le principe de ce livre, a savoir que les inspecteurs interagissaient avec les personnages des livres. Il ne semble pas y avoir de lien entre les deux, les& personnages portant des noms différents... et  dans  l'animé, tout se passe au sein de conte de fées. 

L'histoire

Thursday Next (non traduit dans les livres en Français, cela donnerait : Jeudi Prochain) est inspectrice des opérations spéciales littéraires. Contrairement à ce que cet emploi pourrait lasser entrevoir, sa vie n'est pas un long fleuve tranquille, et Thursday passe son temps a traquer des êtres vils qui tentent de détruire, qui une oeuvre originale, qui d'autre de faire éditer une pale copie d'un livre disparu...

Toutefois, ses enquêtes vont rapidement devenir dangereuse avec l'arrivée dans l'échiquier d'un personnage dénué de scrupules, et plus attiré par l'argent que par la vérité.

Mon avis

Dès les premiers mots de l'histoire, l'auteur nous emporte dans un monde bizarre. La religion est ici vouée aux livres, et les prêtres prêchent pour des grands auteurs, avec bien sûr, des guerres les opposants, sinon, ce ne serait plus une uchronie, mais de la fiction. Jasper Fforde a choisi de nous narrer son histoire de manière loufoque ! et s'il conserve des points de nos vies, de nos coutumes tel-quels, il s'amuse tout au long du livre a en remanier d'autres, les modifier ne serait-ce que légèrement afin de rendre les situations de ses personnages comiques. Ainsi, l'auteur a dispersé le royaume unis, et L'Angleterre et le Pays de Galles sont des Républiques. La Guerre de Crimée opposant l'Angleterre à la Russie fait rage depuis plus de 130 ans ! Les dodos sont des animaux de compagnie très fréquents depuis l'avénement des clonages... et j'ai cru un instant que les avions n'existaient pas devant la suprématie des montgolfières.

Pour ceux qui suivent ce blog, c'est bien la deuxième uchronie en peu de temps, les aléas des lectures... mais celle de Naomi Novik m'avait laissé perplexe, alors que celle-ci, tournée vers la lecture, et écrite avec beaucoup d'action, de jeux de mots, et surtout d'humour m'a amusée.

Ayant lu Jane Eyre de Charlotte Brontë il y a déjà longtemps - je devais avoir onze ou douze ans... ne cherchez pas l'article sur ce blog ^^ - je n'en ai pas retenu les petits détails mais je me souvenais bien de l'intrigue générale et surtout de la fin ! Aussi lorsque j'ai commencé ce livre, j'ai tiqué sur la fin présentée dès le départ comme "ratée" (Jane partant avec un cousin missionnaire). Mais, je me suis laissée emporter par ma lecture. L'auteur a su composer une histoire à partir d'une intrigue pas banale, et a volontairement modifié la fin de l'oeuvre de Charlotte Brontë. J'ai sourit en voyant le but de cet artifice, en progressant dans ma lecture. C'est bien monté, bien amené.

Le rythme général de l'oeuvre est soutenu, il n'y a pas de temps mort, même lors des pensées et souvenirs de Thursday. Cette demoiselle dynamique est confrontée à des situations cocasses qu'elle affronte dignement. Jasper Fforde lui a donné un passé. C'est souvent manquant dans les livres d'aventure où le héros apparaît venu de nulle part... et gère son passé dans le deuxième ou troisième opus. Ici l'auteur mêle astucieusement le passé torturé de son héroïne à l'intrigue. Elle doit gérer ses émotions tant personnelles que professionnelles, et accepter enfin après dix ans de pardonner à un ancien amant. Cette partie romance est contrebalancée par les relations un peu tendues avec le méchant, et donne à l'héroïne un aspect humain fort intéressant, sous sa carapace de femme forte.

Pour continuer sur les personnages, tout le livre est axé sur l'héroïne, qui raconte (on est donc à la première personne) mais l'auteur a choisi de ne pas traiter l'ensemble de son livre en sa présence. Ainsi plusieurs scènes se déroulent autour des autres protagonistes, ce qui nous permet de saisir les avancées de l'intrigue. Jasper Fforde ne tourne pourtant pas autour des personnages comme certains auteurs le font, mais se concentre sur une narration relativement linéaire. Elle ne peut l'être totalement, puisque l'un des éléments de ce livre est le rapport au temps...

Chaque chapitre est précédé d'un texte court, comme un mini interview de l'un des protagonistes. Cela donne quelques informations supplémentaires sur eux sur leurs vies, sur leur façon de voir les évènements autour de l'enquête. Les principaux personnages du livre sont très attachants, que ce soit les grands-oncle et tante de Thursday que ses collègues. J'ai aussi bien aimé son jeune frère, un peu déluré. J'avoue par contre ne pas avoir été convaincue par la romance présentée, ni par le jeune homme.

Pour les personnages récupérés, leur utilisation est très proche de l'image que je me faisais d'eux. Jane est sage, Rochester admirable... son rôle prend un peu de poids ce qui n'a rien pour déplaire. J'aurais aimé en savoir plus sur le père de Thursday, mais je suppose qu'en lisant les autres livres de la série ?

Enfin, les méchants sont crédibles, et Hadés un vrai peste. Le Groupe Goliath, compagnie richissime qui semble fabriquer la plupart des biens et services dans ce monde et qui agit également comme un gouvernement de l'ombre, en prenant en main des enquêtes policières d'envergure bref gérant tout et partout, est assez effrayante. C'est une allégorie à la CIA et a tous les autres groupuscules, certes, mais cela fait un peu peur de voir que des hommes peuvent ainsi tout contrôler. D'autant plus lorsque c'est traité sous forme décalée.

Le seul point qui me chagrine dans ce livre c'est la sensation de fourre tout. Un peu comme si l'auteur avait voulu mettre des tas de choses et trouvé une intrigue un peu bancale pour les lier. C'est surtout lors du chapitre de l'autoroute que cela m'a le plus marqué. J'ai par contre bien aimé l'arrivée du couple de Japonnais dans la partie finale. Chuttt... vous lirez.

Trois mots

Deux mots pour :  Humour, intrigue.

Un mot contre : Bazard...

Au final 


Une lecture amusante, avec un auteur qui a su créer une intrigue Fantasy rafraîchissante et loin des concepts habituels. 

8 commentaires :

Frankie a dit…

Contente qu'il t'ait plu malgré l'impression de bazar.C'est vrai que ça fait un peu fourre-tout mais ça ne m'a absolument pas dérangée tellement j'étais à fond dans cette histoire et ce monde loufoque ! :) J'adore Thursday, faut vraiment que je lise le 5e tome que je n'ai toujours pas eu le temps d'ouvrir !

Luna a dit…

J'avais bien aimé ce livre mais sans plus : j'ai fais un gros blocage sur l'humour de l'auteur...
Cela dit, l'histoire est vraiment intéressante !

BlackWolf a dit…

Il faut vraiment que je pense à lire un livre de cet auteur. Je suis sur que son humour fera mouche avec moi. En tout cas ta chronique donne envie.

nanet a dit…

Je suis très contente de l'avoir Enfin lu, surtout ! Il prenait la poussière sur mon étagère, et je voulais lire un bouquin "en dehors" des challenges. Peut-être que le orange m'a attiré ?

Toujours est-il que je m'attendais a un peu plus de Jane Eyre, mais que l'ensemble est satisfaisant, drôle, frais. Je verrais à lire la suite, mais... les challenges avant. Et comme je suis débordée : mon propre book, les RDV pour les dédicaces, les salons a prévoir... (pfff, finalement ça bouffe un temps !) j'avance moins vite.

Biz

nanet a dit…

C'est vrai ? j'ai bien aimé cet humour. Mais bon, je suis très humour Anglais moi-même ^^ au désespoir de certains de les collègues...

Biz

nanet a dit…

N'hésite pas, c'est un livre intéressant et mon bémol est vraiment un détail... l'humour, l'intrigue tiennent le haut du pavé.

Biz

Isa a dit…

Lui aussi est dans ma PAL. Il faudrait bien que je le lise, un jour !

nanet a dit…

Il est resté longtemps dans ma Pal ! Trop... c'est frais, gai et vraiment rafraichissant.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)