L'Herbe bleue de (Anonyme)


« Quand on a commencé, il n'y a plus de vie possible sans drogue, mais c'est une existence dégueulasse d'esclave. Et pourtant, je suis ravie d'y retourner. Heureuse ! Heureuse ! Ça n'a jamais été meilleur qu'hier soir. Chaque nouvelle fois est la meilleure et Chris est comme moi. »



L'auteur

Ce livre est un faux « journal intime » ! 

Son véritable auteur est Beatrice Sparks (1917 à 2012), psychologue pour enfants d'origine Mormon.

Résumé officiel

« L'herbe bleue » est le journal intime d'une jeune droguée de quinze ans. Cet ouvrage ne prétend pas décrire le monde de la drogue chez les jeunes. Il n'apporte aucune solution à ce problème. C'est une chronique personnelle, spécifique, qui, en tant que telle, permettra peut-être de comprendre un peu l'univers de plus en plus compliqué dans lequel nous vivons. Les noms, les dates, les lieux et certains événements ont été changés, selon le désir de toutes les personnes mêlées à ce récit.

L'histoire

Journal intime d'une jeune fille qui sombre dans la drogue, le sexe...

Mon avis

Avant toute chose, je vais aborder le fait que ce livre ne soit pas réellement écrit par une adolescente droguée, mais par une psychologue ! J'ai, au cours de ma lecture, tiqué sur quelques mots bien trop savants pour une jeune fille de 15 ans, qui, de son propre aveu, n'était pas une lumière ! Ces mots, et certaines expressions m'ont parues adultes et je dirais même soignantes. Aussi, une fois le livre terminé, j'ai effectué une petite recherche sur le net, dans l'idée de trouver une adaptation cinématographique et d'en apprendre un peu plus sur ce bouquin ! Et là, j'apprends que ce livre n'est pas du tout l'œuvre d'une gamine, mais une histoire inventée d'après les aveux de plusieurs personnes par une psychologue.

Une fois passée la sensation d'avoir été dupé vient celle de la crédibilité de l'histoire. Je voulais lire ce livre depuis assez longtemps, pour découvrir cet univers de la drogue, de la dépendance. Mais, à présent, que puis-je en retenir ? Ces mots, volés et faussés par cette femme et son éditeur (qui a cautionné, voir même poussé à l'anonymat), peuvent-ils être considéré comme un témoignage ? Ne sont-ils pas subjectifs ? Comment savoir ce que ressent un être en proie à la détresse de la drogue, si les mots que je voulais découvrir ne sont, au final, que ceux d'un auteur et non pas un vécu ? Je suis déçue.

Remarquez, je en le suis pas par le livre qui se lit fort bien. Mais du coup, je le vois comme une aventure, un roman contemporain et non plus comme le témoignage que je glanais.

Et, après réflexion, cette écriture est bien travaillée, car, mis à part les quelques bémols évoqués ci-dessus, on croirait vraiment que l'ensemble a été écrit par une adolescente.

L'histoire en elle-même, avec la descente aux enfers, reste touchante. On voudrait aider cette adolescente, lui donner les clés du bonheur, la protéger. La bascule vers la dépendance est montrée avec brio (!!) dans ce texte, les récits évoluent, et, peu à peu, celle qui se disait ne jamais plonger dévoile ses actes, sa passion pour ces artifices chimiques. Quelque peu moralisateur (ce qui se comprend en analysant qui a écrit) le livre se suit comme une aventure humaine, et l'avancée, la chute vers un néant noir fait frissonner et espérer que nos propres enfants ne tenteront pas l'expérience !

Bilan en quelques mots

Les mots pour : aventure, quelques points de vue intéressants sur la drogue
Les mots contre : tromperie sur l'auteur,

Au final 

Une lecture intéressante, mais le texte est très adulte qui veut faire jeune, avec des mots un peu trop recherchés pour une ado ayant quitté l'école. Toutefois ce livre permet de comprendre l'engrenage et les pièges de la drogue. À voir comme un document, un témoignage... même s'il a été finalement écrit par une psychologue.


10 commentaires :

Torene a dit…

J'avais trouvé l'herbe bleue assez léger personnellement, mais il faut dire que j'avais commencé mes lectures sur la drogue par "Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée..." qui pour le coup est un réel témoignage (elle est par ailleurs toujours vivante) et nous en apprend bien plus que ce livre-là.
Après, mes souvenirs datent, j'avais lu les deux à 13 ans, mais Christiane F. m'a beaucoup plus marquée. Je conseille.

Stellabloggeuse a dit…

Tout comme toi je suis ressortie partagée de cette lecture car d'une part je l'ai dévoré, prise dans l'engrenage. Mais d'autre part, après avoir eu connaissance de la supercherie, tous les éléments que j'avais trouvé frappants dans le livre (les fugues et ce qu'elle fait pendant ces dernières, ou la violence des jeunes drogués qui ne veulent pas qu'elle décroche) me paraissent finalement peu crédibles... Dommage ! Et encore une fois j'ai été estomaquée que Pocket continue à présenter cela comme un témoignage avec le petit texte d'intro et celui de fin...

nanet a dit…

C'est vrai que c'est "assez" léger J'ai trouvé cette histoire prenante, avec une plongée dans les affres de la drogue bien contée. Je tenterai sûrement cet autre livre que beaucoup me conseillent.

Biz et merci de ton passage.

nanet a dit…

C'est marrant que le fait de savoir que finalement c'est écrit par une autre personne, nous fasse changer notre vue sur le livre ! Ce serait intéressant d'analyser ce point. En tous les cas, le livre reste agréable à lire et assez probant.

C'est vrai que le fait de ne pas modifier les textes d'intro et de fin est un peu limite. Mais les éditeurs sont tous tournés vers de la commercialisation, c'est comme lorsqu'ils mettent "le nouveau Tolkien" sur une couverture... = Pub mensongère.

Biz

Mypianocanta a dit…

Je n'ai ps lu celui-ci mais sur le même sujet "Moi, Christiane F. 13 ans, droguée, prostituée"… pas moralisateur du tout mais très déprimant (bon j'étais jeune aussi quand je l'ai lu).
Du coup, je n'ai pas vraiment envie d'en lire un nouveau… surtout si c'est un "faux".

isallysun a dit…

Dommage que cette modification de la perception vienne presque tout gâcher. J'aurais recherché le témoignage si je me l'étais procuré, mais là, je verrai si j'en ai toujours envie.

nanet a dit…

Je pense que lire le livre en ayant l'information dot changer le point de vu... mais tu n'auras pas la frustration de l'apprendre après coup !

Et, je redis ici que c'est un bon livre. Il aurait eu une critique bien meilleure, si je n'avais eu cette sensation de duperie.

Bizzzzzzzzzz

nanet a dit…

Ce qui est dommage, c'st que le livre perd tout son crédit avec cette mystification ! Alors que l'histoire tient la route.

Je vais rechercher Christiane F, amis ce n'est pas une priorité.

Biz

stephanie-plaisir de lire a dit…

j'aurais aimé le lire en sachant le véritable auteur, j'aurais sans doute eu un regard différent. Je me laisserais peut être tenter par une relecture à l'occasion.

nanet a dit…

Pas de relecture en ce qui me concerne, pas à cause de l'auteur... mais de l'histoire.

Biz

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)