Hunger Games de Suzanne Collins [série]

" — Je suis volontaire ! m'écrié-je. Je me porte volontaire comme tribut !
Voilà qui provoque une certaine confusion sur l'estrade. Le District Douze n'a plus connu de volontaires depuis des décennies, et le protocole est quelque peu rouillé. Quand un tribut est désigné par le sort, la règle autorise un autre enfant à le remplacer, tant qu'il est éligible et du même sexe. Dans certains districts, où remporter la Moisson est considéré comme un immense honneur, beaucoup sont prêts à risquer leur vie, et le processus peut se révéler compliqué. Mais dans le district Douze, où le mot de "tribut" rime avec "vaincu", les volontaires sont une espèce disparue depuis longtemps."
(P28)


L'auteur


Suzanne Collins est née en 1963 aux States.

Elle a commencé sa carrière en 1991 en écrivant des scénarios pour des émissions TV pour enfants, avant d'écrire des livres jeunesse. Sa première série, The Underland Chronicles, a été inspirée d'Alice au Pays des Merveilles. 


Résumé officiel du tome 1

Dans un futur sombre, sur les ruines des États-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur. Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.
Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. À seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature...

 
La série

Trois livres pour cette série :

* Hunger Games [lu]
* Hunger Games, Tome 2 : L'embrasement [lu]
* Hunger Games, Tome 3 : La révolte [lu]

Les films

Sorti en Avril 2012, le film est réalisé par Gary Ross, avec Jennifer Lawrence (Katniss Everdeen), Josh Hutcherson ( Peeta Mellark), Liam Hemsworth (Gale Hawthorne), ... 


Vous pouvez trouver plus d'information sur ce site, ou celui-ci.

J'ai beaucoup aimé ce film, frais et dynamique, reprenant bien l'histoire du livre ! 

Vous trouverez la bande-annonce du film 2 un peu plus loin sur cette page

L'histoire

Hunger Games — septembre 2011

J'ai, depuis plus d'un an, lu de nombreux articles élogieux sur ce livre, et sur la série en général. Du coup, j'ai tardé à le lire. Paradoxe ? Oui, car je me méfie de plus en plus des effets de masse et des engouements face à ce genre de bouquins. J'ai été un peu échaudée dernièrement... mais là, pour le coup, je dois dire que je suis très agréablement surprise.

Suzanne Collins nous offre un livre très bien pensé, avec une étude dystopique des États unis (et du reste du monde, par amalgame) avec une série se situant dans un univers post-apocalyptique. Dépeignant un monde détruit, gouverné par un Capitole surpuissant (sorte de despote ou de Dictateur) et douze Districts plus pauvres que les autres ayant franchement l'air d'être les esclaves du premier, l'auteure nous a concocté une vision futuriste effrayante, avec des peuples soumis à la faim alors que les riches bourgeois du Capitole s’adonnent à tous les vices et parient lors de jeux télévisés (les Hunger Games) où la vie des participants et surtout leur mort n'est qu'un des nombreux moyens de faire encore plus de bénéfices.

Panem, c'est le nom de ce monde, est une évidente évocation des Jeux du cirque romain... et l'on retrouve cette forme de jeux censés abreuver la population de Rome, ou ici du Capitole avec une version plus moderne, mais tout aussi cruelle. "Panem et circenses" veut dire que le peuple se contente "de pain et de jeux (du cirque)", aux dépens des vies humaines sacrifiées... Suzanne Collins a réellement retranscrit ce point, et avec brio de surcroît, poussant la similitude jusqu'au "salut" de ceux qui vont mourir, avec une interview des participants devant les téléspectateurs et des chars pour une dernière parade.  


Pour en revenir aux événements du livre, l'auteure a choisi de nous faire suivre l'aventure de Katniss, jeune femme de seize ans vivant, ou survivant, dans le douzième District. Cette demoiselle nous narre sa vie, et, lors du premier chapitre, présente aussi Panem et une part de son histoire. Le livre démarre, comme nous le comprenons rapidement, le jour de la Moisson, donc de la sélection des "joueurs". Et, lors de cette 74e édition, la jeune sœur de Katniss, Primrose (12 ans) est choisie pour participer aux Hunger Games. Bien évidemment, Katniss se porte volontaire pour prendre sa place... C'est un petit artifice, un stratagème qui donne du cœur à l'héroïne, et nous apporte des éléments primordiaux sur son caractère. Éléments que nous retrouverons tout au long de l'histoire.

Katniss et sa sœur vivent dans le district 12. J'ai glané pour vous quelques informations au fil des pages, et en gros, plus les districts sont éloignés du Capitole, plus ils sont pauvres... Celui de notre héroïne est spécialisé dans les mines de charbon, ce que nous apprenons en même temps que la mort du père des deux filles (coup de grisou). Cette mort n'est pas destinée à nous faire voir Katniss comme une pauvre orpheline, mais bien au contraire va lui donner la "chance" de sa vie. La jeune femme va devoir apprendre à survivre, et reprendre le flambeau porté jusque là par son père, à savoir nourrir les siens. Dans ce District, tout est horriblement cher. Katniss va devoir chasser pour trouver une pitance, ou des vivres à échanger.

On est très loin des antihéros qui ont fait fureur dernièrement. Katniss est talentueuse, douée et le sait ! Elle connaît assez bien ses limites, et doute uniquement de ses charmes, ce qui n'est pas sans me plaire. Loin d'en faire une héroïne sur qui tombe un super pouvoir, Suzanne Collins a donc choisi de nous montrer les qualités de son personnage principal, la dure réalité de sa vie, et les points qui lui ont donné ce caractère particulier, et la richesse de son apprentissage. Elle a créé un personnage vif, sachant utiliser la nature environnante, chassant, tuant sans accroc. Une sorte de Robin des bois des temps modernes... se faufilant discrètement et tirant aussi brillamment que lui (la pomme dans le groin du cochon, joli).

Les autres personnages sont un peu moins détaillés, même si l'on apprend pas mal de choses sur Peeta (que je n'ai pas trop apprécié, mais c'est la volonté de l'auteure) et Gale. Un très joli passage avec Rue ! qui, non seulement, joue sur la corde sensible, mais nous apporte des renseignements sur le monde dans lequel vivent tous ces personnages.

Je ne vais bien sûr pas vous raconter ce qui se passe dans l’arène ! Je voudrais juste dire que j'ai trouvé l'ensemble incroyable, sauf la scène finale...

Le style retranscrit est simple et alléchant. L'auteure nous entraîne avec elle, mêlant astucieusement action et sentiments. Elle passe des pensées et souvenirs de Katniss à l'action brutale et parfois macabre. Elle enchaîne, laissant peu de place aux temps morts, ce qui donne un livre lu rapidement et pourtant plein d'une foule d'informations. Comme vous l'avez sûrement compris, la narration est intérieure, et nous suivons les pas de Katniss. Je ne suis pas parvenue à intérioriser l'histoire, a devenir l'héroïne... mais cela ne m'a pas empêché de passer un très bon moment en compagnie de cette jeune femme.

Les descriptions sont dénuées de lourdeurs. Suzanne Collins va à l'essentiel et nous évite les longues tirades. Elle se contente de décrire les éléments au moment opportun, comme la corne d'abondance... qu'elle nous détaille peu à peu, juste lorsque c'est nécessaire.

Enfin, le temps est flou, ce qui est normal puisque Katniss perd le compte des jours !

Hunger Games, Tome 2 : L'embrasement

À l'occasion de la sortie cinématographique du deuxième tome, j'ai choisi de le lire... avant d'aller voir ce film.


Comme pour le premier opus, le film est très représentatif du livre, même s'il manque quelques scènes. 

Mais, parlons plutôt du livre. 

Retrouver ces personnages après deux ans a été un peu difficile, j'avoue que j'avais oublié quelques détails, mais Suzanne Collins utilise les deux premiers chapitres pour nous rappeler les événements marquants, ce qui m'a permis de me souvenirs des autres points.

Comme dans le premier nous suivons uniquement Katniss, ses actes, ses pensées ! Cela donne une vision tronquée et subjective des faits. Cette technique grandement maîtrisée par cette auteure donne du coup du suspens, et m'a fait douter, en même temps que l'héroïne, de certains personnages.

Le rythme du livre est lent, sur plus de la moitié du texte, avec de nombreuses allées-venues entre le district 12 et le Capitole, une tournée de présentation, où notre demoiselle se voit obligée de sourire, de paraître... ce qui ne lui convient pas vraiment. Elle préfère les balades en forêt, chasser, ou tout simplement flâner. Bref, une vie en pleine nature et on lui impose des tenues abracadabrantes et des discours.

Car, le président Snow lui demande de convaincre le peuple de son amour pour Peeta ! Selon lui, son acte à la fin des jeux a provoqué une vague de soulèvements dans les districts, lié au fait que les gens ne croient pas en cet amour, et y voient un acte de rébellion. 

Peeta et Katniss vont devoir montrer leur affection, ce qui n'est pas forcément chose aisée, surtout que le cœur de la jeune femme bat aussi pour un autre garçon. 

Dans l'ensemble, ce deuxième tome m'a bien plu. Certes, il reprend un schéma similaire au premier tome, avec certains passages assez répétitifs. Mais l'on retrouve les bons points du premier, ce qui en fait un livre de transition intéressant. La partie Dystopique est bien plus ancrée, plus prononcée avec des idées politiques plus présentes, bien que mal comprises par Katniss. Elle se pose énormément de question et culpabilise. Cela rend un livre assez sombre par moment. 

Hunger Games, Tome 3 : La révolte - décembre 2013

J'ai donc enchaîné les lectures, impatiente de savoir la fin de cette dystopie.

Dès le début, la différence saute aux yeux. L'histoire sera différente : plus de jeux, et une révolution en marche. Au sein du treizième district, Katniss va devoir se relever de ses blessures et devenir le Gaie Moqueur, symbole vivant de tous les révolutionnaires, de tous les opprimés des districts. Pourtant, fidèle à elle-même, et toujours aussi peu à l'aise devant les caméras, elle va rechigner à tenir ce rôle en tant que simple image, pour prendre part aux événements et obtenir le droit de tuer elle-même le président Snow. 

Le triangle amoureux des deux premiers épisodes est toujours présent, Katniss ayant encore plus de mal à savoir qui aimer ! Cette fois, les doutes sont majorés par une situation difficile : Gale est présent, et son comportement de chasseur/protecteur tendrait à la faire reculer, Peeta est absent, et lorsqu'il revient, sa froideur et son agressivité provoquent chez elle des sentiments confus. 

J'avoue que les atermoiements de la jeune femme, en perpétuel doute, repensant mille fois aux événements, au passé, aux morts m'ont un peu saturé. De surcroît, le fait de ne suivre que son point de vue, assez négatif sur une grande partie du livre, avec la sensation qu'elle ne maîtrise rien, qu'elle n'est qu'un pion, est assez décourageant. Elle manque de charisme dans ce tome.  D'ailleurs, Peeta et Gale aussi. L'un a perdu sa superbe, ses dons d'orateur, sa douceur, l'autre est devenu un super héros musclé peu aguichant. 

Reste une vision de la rébellion, de la guerre, des combats. Parsemé de violence, de scènes gore, ce tome montre bien que se révolter ne se fait pas forcément dans la douceur. Que des décisions difficiles sont parfois prises au détriment de vies humaines. Que les combats entraînent des morts. Que les actes du gouvernement en place ne sont pas les seuls à provoquer des souffrances. La guerre, montrée au travers des yeux d'une gamine, certes survivante, ayant vécu des choses horribles, mais pleine encore d'espoir et d'illusion. Illusions qui volent en éclat, lorsque Katniss comprend que la présidente du treizième secteur n'a pas plus de scrupules que Snow et que le risque principal après la chute du Capitole est de voir la gouvernance échapper aux districts. Un simple jeu de pouvoir. 

Enfin, les nombreuses pathologies psychologiques abordées m'ont fait sourire. Entre dépression et obsessions, l'auteure n'épargne rien à ses héros. Malmenés dans l'arène, détruits par la suite, à cause de mauvais traitements infligés par le Capitole, les vainqueurs sont un groupe de névrosés que Suzanne Collins, au travers des deux présidents, prend plaisir à torturer encore et encore. Montrant les affres du pouvoir, de la politique, des médias, elle démontre que paraître peut s'avérer douloureux, une fois les caméras éteintes. Le panel présenté donne un piètre revers de médaille. Vaincre dans l'arène n'est pas si facile à vivre... 

Je dirai donc que j'ai un avis plus mitigé sur ce tome. Autant j'ai trouvé que certains chapitres abordaient des points sensibles intéressants, autant la dépression de Katniss et le traitement centré sur ses pensées parfois trop emplies d'elle-même, de ses peurs, de ses sentiments, m'ont rendu la lecture ardue. 

Au final 


Une découverte agréable pour ce premier tome.

J'avais un gros doute sur le fait de lire la suite puisque le dernier chapitre du premier est à mon goût décevant, mais plusieurs personnes m'ont dit du bien des tomes deux et trois, alors j'ai tenté cette aventure, et je sus effectivement assez convaincue par le tome 2 !  

Un sentiment plus mitigé pour le tome 3, qui, à mon goût, aurait gagné de voir intervenir d'autres acteurs... au centre du livre. Les pensées de Peeta, par exemple, ou celles de Gale, auraient apporté un peu de poids et de souffle au livre.

25 commentaires :

Ptitetrolle a dit…

Ah bon, qu'est-ce qui t'as déçu dans la fin ??
En tout cas je confirme : il faut lire la suite !

nanet a dit…

Ce qui m'a déçu, c'est le revirement final, justement, avec cette arrivée du manichéisme que l'auteure avait su nous éviter ! C'est une sensation bizarre, comme si l'auteure avait changé la fin de son histoire pour pouvoir écrire la suite... et puis Katniss qui un coup apprécie Peeta, puis un coup non, c'est soulant. Bref, un peu déçue par la fin.

Je ne pense pas lire la suite dans l'immédiat, j'ai les challenges à terminer. Mais en 2012, why not...

Ptitetrolle a dit…

En tout cas je n'ai pas du tout eu l'impression que l'auteure tombait dans le manichéisme sur les tomes 2 et 3, bien au contraire !
Pour Peeta par contre je comprend, mais j'avoue que ça m'a moins gêné par la suite.

nanet a dit…

C'est ce que semble dire pls personens, et qui me poussera peut-être à lire cette suite. J'avoue que cette fin me laisse pantoise, mais le reste est bon.

Biz

Frankie a dit…

J'avais beaucoup aimé ce tome 1 qui est finalement assez surprenant pour un livre pour jeunes adultes. Concernant la fin, je n'avais pas été déçue. Pour Peeta, je suis fan de lui depuis le premier jour mais je comprends ce que tu veux dire concernant Katniss et ses sentiments vis à vis de lui. Tu dois lire les suites toutes aussi bien.

Livr0ns-n0us a dit…

J'ai eu un gros, gros coup de cœur pour cette saga et ai trouvé que pour une fois, les tomes 2 & 3 étaient vraiment "utiles" (enfin c'est pas la vieille suite commerciale quoi !) et tout aussi passionnant !
Le trailer me donne à chaque fois des frissons... ^^

belledenuit a dit…

J'ai moi aussi mis du temps avant de lire ce fameux T1 de cette trilogie. Ce ne fût pas un coup de coeur, loin de là, mais je pense lire la suite notamment pour suivre la "relation" entre Peeta et Katniss. Ca ne se fera pas dans l'immédiat mais très certainement en 2012.

Laura (Lau1307) a dit…

Eh bien, j'avoue vouloir le lire, mais tout comme toi, j'hésite depuis sa sortie... Mais tu me donnes encore plus envie, du coup !

Dès que l'occasion se présentera, je pense le lire. Du moins, j'aimerais bien le lire avant la sortie du film !

Bonne semaine !

nanet a dit…

@ Frankie : je serais plutôt fan de Gale ^^ mais le calme, la sagesse de Peeta sont des atouts. A voir... mais pour l'instant, ce n'est pas une priorité.

nanet a dit…

@ Livr0ns-n0us : C'est intéressant cette réflexion. Cela met du poids sur ces livres... surtout que j'ai lu le résumé du tome 2 et je me demandais bien où allait l'auteur. Hum... bon, ben, je n'ai plus qu'a glisser ce titre dans mes futurs challenges ^^

nanet a dit…

@ Belledenuit : Une Lc ? mais 2012...

nanet a dit…

@ Laura : j'ai longuement hésité, mais cela vaut le détour, et ce n'est pas si jeunesse que ça, avec des scènes assez macabres et dures.

Le film sort au printemps, le livre se lit en une petite semaine...

Biz

Freelfe a dit…

Merci beaucoup pour la bande annonce ! J'ai hâte de le voir !

nanet a dit…

@ Freelfe : je ne sais pas encore ce que cela donnera, mais les images sont assez tentatrices ^^

Biz

Véro a dit…

Je pense que tu devrais essayer la suite.... rien ne t'oblige à aller au bout sui tu continues à être déçue.

c era una volta a dit…

Je me suis laissée tenter par l'adaptation cinématographique tout récemment. Le n°1 seulement pour l'instant mais je compte enchaîner le 2 bientôt. J'ai trouvé ça sympa et du coup, ça me donne envie de lire les romans. Parfois ça fonctionne comme ça de mon côté, d'abord le film puis le livre ^^
Je garde sous le coude ton opinion sur ces lectures :)

Solessor a dit…

J'ai adoré ces deux tomes, je suis curieuse et impatiente de lire le 3 !
Les deux adaptations déjà sorties en salle sont excellentes, j'ai trouvé... les choix de réalisation sont judicieux, et le tout très réussi ! ;)

Walpurgis a dit…

Je suis d'accord avec ton avis : c'est un livre agréable avec une bonne transition même s'il y a répétition. Juste le côté "triangle amoureux" qui m'a agacé mais c'est surtout parce-que j'ai l'impression de ne tomber que sur ça en ce moment !!!

nanet a dit…

Je ne peux pas lire un roman, après avoir vu un film ! c'est une situation qui me bloque, parfois, puisque je n'ai pas lu certains très bons romans, à cause de cette gène. Je en parviens pas à me détacher des images... et comme je connais l'intrigue, même globale ! C'est le même problème pour les relectures, il faut vraiment qu'il y ait bcp de temps entre chacune ^^

Tu devrais essayer cette série, chose rare, elle s'améliore avec chaque nouvel épisode.

nanet a dit…

J'ai bcp aimé les films ! Et j'avoue que je suis satisfaite de la lecture du tome 3, que je pense terminer sous peu. Je te le conseille, il change radicalement, par rapport aux deux premiers. Par contre Katniss est un peu trop pleurnicharde à mon gout.

Biz

nanet a dit…

Effectivement, ce tringle est parfois languissant. Mais bon, comme l'un des deux garçons est absent durant une bonne partie du livre... Ce trio revient aussi pas mal au début du tome trois. C'est quelques chose que les auteurs américains et anglais aiment bien.

Biz

Frankie a dit…

Je ne me rappelle pas de lenteurs dans le tome 2. C'est vrai que ça met du temps à se mettre en place mais ça ne m'avait pas déplu. J'avais particulièrement aimé le fait qu'avec pratiquement les mêmes ingrédients, l'auteur arrive encore et toujours à nous tenir en haleine. Et j''ai vu le film la semaine dernière et je l'ai trouvé très bien.

cassie a dit…

moi j'ai bien aimé Peeta, même si Katniss nous le décrit de façon différente selon les évenements. ;)

naanaash a dit…

Je suis totalement avec toi sur ta critique du troisième tome, je suis assez mitigée. Ça reste néanmoins une bonne trilogie à mes yeux et mon tome préféré reste le numéro deux!

Frankie a dit…

En ce qui me concerne, j'avais beaucoup aimé ce tome 3 qui concluait très bien la trilogie. Pendant toute ma lecture j'avais eu l'impression qu'à un moment on allait nous dire que cette rébellion faisait partie d'un jeu surtout avec les mises en scènes concernant les apparitions de Katniss. Je ne me rappelle plus de la dépression de cette dernière, il faudrait que je relise ma chronique ! :)

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)