Martyrs de Olivier Peru [série]




Éditeur : J'ai lu — Nb de pages : 694
Série : Martyrs
Catégorie : Fantasy


Olivier Peru est un auteur français, né en 1977 à Montpellier.
 
Auteur aux multiples facettes, il explore en mots ou en images l'art de conter des histoires. Illustrateur, scénariste et dessinateur de BD, il signe plusieurs séries aux éditions Soleil, Shaman, Lancelot, Zombies, In Nomine, la Guerre des Orcs et il coécrit la série de romans Les Haut-Conteurs chez Scrineo Jeunesse.

En parallèle, il travaille aussi comme scénariste, storyboarder et designer au cinéma et à la télévision.


Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d'un ancien peuple guerrier, vivent dans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu'ils se croient à l'abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d'un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d'embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer...

Premier tome de la série...
Le tome 2 devrait sortir à l'automne 2014 (certains disent juillet...).


Sans parler d'adaptation, le livre est agrémenté d'illustrations de la main de l'auteur qui est aussi un talentueux dessinateur.

La carte du monde, sise à la fin du roman, ne m'a pas, personnellement, été utile, le texte se suffit à lui-même. 



Ce livre faisait partie de ma pal, puisque son premier roman, Druide, m'avait séduite. J'avais donc intégré ce roman à mon challenge de l'imaginaire, lorsque les babys challenges ont été publiés, afin d'optimiser mes lectures. Donc, logiquement, lorsque Mypianotcanta a proposé de le lire en LC pour le 28 juin, j'ai foncé, bien que je ne fasse plus de LC depuis fort longtemps.

Voici les autres lecteurs/blogueurs de cette LC :
Altaira — Lisalor — Acherontia — Mariejuliet — Michou — Vepug — yuya46 — Rose — Galleane — SolessorVashta Nerada — angelebb — Sia — LicorneCamille7GilwenMypianocanta


Au delà des deux frères dont parle le résumé, ce livre raconte la vie d'un roi imposant, de sa sœur digne diplomate, de son intendant, mais aussi d'une ville Marchande et des gouverneurs de cette dernière, d'hommes de l'Ouest en rébellion contre le roi, de... bref, d'une foultitude de sujets, et autres personnages gravitant autour de deux jeunes hommes aux yeux d'or.


La narration de Peru n'est pas très originale, dans le sens où ses mots, ses phrases sont assez classiques. Rien de frappant, pas de tournures de phrases particulières, de mots isolés, de longues sentences enjolivées de mots savoureux et parfois un tantinet pompeuses. Non, ici, de la simplicité, et quelques jolis jeux de mots, sur les nains probables situations évoquées. Ne vous y trompez pas, le vocabulaire est parfois soutenu, ou au contraire cru, suivant les situations. L'art de Peru est de justement faire passer son travail pour une effarante facilité. Mais cela reste fort classique.

Ce classicisme m'a un peu chagriné, sans me déranger outre mesure. J'ai lu dernièrement, plusieurs romans où l'écriture, le style, emportaient mes yeux vers l'aventure des héros. Mais, dans la première partie de ce texte, j'ai subi ce manque de richesse stylistique, de recherche, qui venait souligner les longueurs des chapitres présentant l'univers fort riche de ce monde uchronique.

Par la suite, une fois les engrenages compris, j'ai pu accéder plus aisément à l'intrigue et ce style un peu plat est devenu une bonne chose. Car, la narration de Peru, restant volontairement extérieure, sans se montrer omnisciente, donne la possibilité d'avancer en même temps que les différents protagonistes.

Mais parlons un peu de cette intrigue. Deux mots me viennent à l'esprit : prévisible et dense.

Je vais commencer par le second, ce livre est composé de plusieurs vies, de plusieurs devenirs, d'intrigues croisées, de situations au départ isolées qui finissent par en croiser d'autres pour nous apporter une réponse, ou susciter des questions. Chaque personnage a droit à son petit chapitre de gloire (ou de terreur/mort/désastre) et cela donne un ensemble riche, sans complexité, pourtant, l'ensemble restant cohérent et chronologique.

Carte espérance
Martyrs — Oliver Peru
Deux frères, assassins, se voient liés malgré eux à une intrigue politique qu'ils auraient bien aimé fuir, par un type borgne, qui sème derrière lui des cartes de tarot. Peru nous raconte tout ! Les émotions, les actions, les pensées, ce que les personnages boivent, mangent, portent... Cela fait énormément de détails, ce qui mène à un long roman de plus de 690 pages. C'est un peu trop à mon goût, surtout dans la première partie, et surtout, c'est au détriment de l'action, qui passe largement au second plan. Alors certes, c'est beau, c'est bien raconté, et cela donne une ampleur à ce monde de type médiéval. Mais peut-être qu'un peu moins de détails et un peu plus d'actions m'auraient permis de me sentir moins éloignée du texte, d'y entrer un peu plus. Là, j'ai tourné les pages en me demandant quand allait démarrer les jeux, les actes, quand l'intrigue allait s'emballer et me dépiter, me laisser pantoise.

Car, c'est là mon deuxième sentiment, prévisible. J'avoue que je n'ai pas été surprise par les événements qui se sont déroulés, le « sentant » venir au fil des pages. Attention, je ne dis pas là que j'avais compris dès le départ qui était le borgne ! Mais, cette intrigue-là est vite apparue évidente (dès les combats de Tantarelle, pour ceux qui ont lu). 

Du coup, qu'est-ce qui fait que je considère tout de même ce livre comme un très bon roman ? Car, les deux arguments ci-dessus pourraient laisser croire que je n'ai pas apprécié. Et bien, l'auteur nous embarque, peu à peu dans son univers, et n'oublions pas que c'est un premier tome ! Il laisse entrevoir une foultitude de petites choses, pose les bases d'une série qui sera sûrement riche, au vu des fondations solides qui restent à la fin de cette aventure.

Et puis, Peru a créé de nouvelles entités : les Arserkers, assassins aux pouvoirs particuliers que j'avoue avoir envie de retrouver. Un peu de magie dans un monde politique complexe, où tous tentent de gagner ou conserver un brin de pouvoir.

Dernier point, je suis une inconditionnelle romantique, et cette charmante petite histoire entre deux des personnages principaux m'a bien plu. Toute en douceur et délicatesse, sans voyeurisme inutile. C'est un des plus sympathiques passages du roman.


Alors, ne vous inquiétez pas, je ne vais pas tous les présenter. Aucun, d'ailleurs. Premièrement, ils sont trop nombreux pour les citer, deuxièmement, leur caractère, leur charisme sont intimement liés à l'intrigue et dévoiler un peu d'eux serait déjà en dire beaucoup.

Quelques mots uniquement sur deux d'entre eux. Kassis, qui m'a laissé de marbre, jusqu'aux tout derniers instants, laissant imaginer un peu plus de noirceur dans sa vie de petite princesse, certes emprisonnée, mais dans un palais... et le nain prévisible Jarud, qui m'a conquise, dès son apparition. Drôle, intelligent, sournois, il m'a rappelé le fou de Hobb, avec sa façon de tout savoir et d'être fort important, sans, toutefois, que les autres s’inquiètent de lui. C'est nain pressionnant... comme il impose son charisme. C'est, à mon goût, l'un des personnages, les plus réussis du roman. Et puis, c'est la seule pointe d'humour, il faut la souligner.


Chronologique, l'histoire est balancée entre les différents protagonistes, avec quelques rares notions de temps, ajoutée çà et là, et se déroule finalement, sur quelques mois.

Les lieux sont eux aussi nombreux et décrits avec beaucoup de soins et là encore de détails, ce qui, du coup, rend l'ensemble très visuel. Tanterelle, ville fantôme, reste ma préférée...


Les mots pour : richesse de l'intrigue, personnages bien construits (sauf Kassis), Arserker

Les mots contre : prévisible, manichéen par moment,

Notation : 15/20



Ce livre est certes bien écrit, mais que de longueurs au début, et surtout qu'est-ce que c'est prévisible ! Cela reste un bon roman fantasy, et je lirais sûrement la suite, car la plume de Peru reste convaincante.

19 commentaires :

Laure a dit…

Quand tu parles de fantasy classique, je ne peux pas vraiment faire de comparaison car j'en lis très ou trop peu. J'ai passé un bon moment et je ne me suis jamais doutée de la fin. La seule saga que j'ai lu de fantasy et celle de la sorc'ière de Clemens et le premier tome de la roue de temps que j'ai trouvé soporifique. Sans être un coup de coeur, il me tarde de lire la suite.

nanet a dit…

Ce qui est classique, dans ce roman, c'est 1 sa construction (présentation des différents personnages, puis mise en place de l'intrigue), 2 le fait qu'il soit uchronique et médiéval, 3 l'alternance des chapitres entre les différents protagonistes... 4 chronologie, ...

Ce que tu peux aussi retrouver dans la sorc'ière, avec en plus un bestiaire typique fantasy (orgre, et tout le toutim).

Pour la roue du temps, de mémoire, c'est de l'héroïc, mais c'est aussi très classique, le jeune héros isolé, orphelin... qui rencontre le bon groupe.

Cela n’empêche aucun des trois pas d'être de bons romans, c'est juste un constat. Si tu prends le puits des mémoires de Katz, tu as un vrai chamboulement, et tu sors des "habitudes"...

Merci d'être passé, bonnes nouvelles lectures, Biz

Mypianocanta a dit…

Je suis d'accord avec toi sur le fait que cela apporte peu à la fantasy et reste conventionnel par contre, je n'ai pas trouvé le style "plat" (je dirai même que je te trouve un peu sévère pour le coup).
Côté personnages, il semble que le nain recueille tous les suffrages, même si perso j'ai un faible pour "l'Ogre de l'Ouest".

Bon l'essentiel reste que tu as passé un bon moment et que tu liras la suite ;)
Merci de ta dérogation pour participer à cette LC !

cyril a dit…

J'ai lu Shaman de lui ^^ du temps où je me faisais du temps pour lire ><'

Solessor a dit…

Contrairement à toi, je ne me suis pas sentie 'à distance' de l'histoire en lisant le roman, je me sentais au contraire assez proche des personnages, à vivre leurs (més)aventures avec eux. Je conteste aussi le côté manichéen... Je trouve que certains "méchants" peuvent s'avérer très sympathiques par moments et inversement... Bon, finalement, tu as aimé, c'est le principal !

nanet a dit…

Je suis peut-être sévère, oui. Disons que l'écriture n'a rien de transcendant, et que Druide m'avait un peu plus épaté.

L'ogre de l'Ouest m'a laissé complètement indifférente Je ne suis pas parvenue à le trouver "méchant" et j'ai rapidement compris qu'il n'était pas la tête pensante. Du coup, si je devais choisir un autre personnage, je pense que ce serait plutôt l'enfant...

De rien pour la Lc, Biz.

nanet a dit…

Je te conseillerai plutôt Druide ! Si le temps de lire revient...

nanet a dit…

C'est je crois la principale raison de cet article en demi teinte, je ne me suis jamais sentie proche d''aucun des personnages ! bon ou mauvais. Quand au Manichéisme, il est fort discret mais présent, suffisamment pour me faire sourire. Disons que je m'attendais a ce que l'auteur frappe plus fort.

Oui, j'ai tout de même apprécié, et je lirais sûrement la suite.

stephanie-plaisir de lire a dit…

Je ne pense pas me tourner vers ce Peru en premier, d'autres me tentent plus et certains points que tu indiques ne m'invitent pas spécialement à le tenter.

Licorne a dit…

Je viens enfin par ici lire cette chronique qui, je le sens bien, ne correspond pas à mon ressenti ! un peu de classicisme c'est certain, mais parfaitement bien tourné et maitrisé... Le style est enlevé et fluide, je n'ai pas senti de longueurs, cette quantité de détails posent les bases d'une histoire que l'on sent bien travaillée et l'univers décrit m'a charmé, tout comme la galerie de personnages ... l'auteur frappera peut-être plus fort dans la suite ! car on se demande bien comment il va pouvoir nous expliquer ce qui s'est passé, une difficile pirouette avec le temps !! bises Nanet !

Gilwen a dit…

Classique effectivement dans le paysage de la fantasy, mais ça ne m'a pas empêché de passer un très bon moment. L'avalanche de détails ne m'a pas distancié des personnages, bien au contraire, du coup il était facile d'être très emportée par la lecture. Au niveau de la prévisibilité, ça dépend des moments, j'avais vu venir certains événements, d'autres me sont tombés dessus comme une belle claque. Quant au manichéisme, je suis plutôt comme Solessor, je ne l'ai pas vraiment perçu. A part quelques cas isolés (comme Kassis), j'ai justement trouvé que les personnages n'étaient ni noir ni blancs. En tout cas je suis ravie qu'on ait une palette d'avis pour cette LC :D

Mariejuliet a dit…

Ce sacré Jarud! Il m'a beaucoup plus aussi. Ce tome 1 est très introductif pour moi, j'attends donc beaucoup du tome 2 et c'est celui-ci qui fera mon avis final.

nanet a dit…

Je te conseille plutôt les Hauts conteurs, qui est plus fluide et plus accessible. Biz

nanet a dit…

J'ai bien peur d'être celle qui a le moins apprécié ce livre qui reçoit d'excellent suffrages chez les autres lecteurs. Mais j'ai mis trop de temps à entrer dans l'histoire et bien failli reposer ce livre pour en faire une chronique coup de coeur.

J'espère que la suite sera plus vive, autre point qui m'a chagriné.

Et puis, oui, cette pirouette dans le temps est à expliciter et il nie totalement le paradoxe temporel ! et joue sur une boucle du temps, qui devrait se fermer, or, il la laisse ouverte... A voir où il va aller.

Biz

nanet a dit…

Ma conception du Manichéisme, présent dans ce roman, est lié à la sensation que les personnages donnés comme "bons" au départ sont peu à peu montrés sous un autre angle et inversement. L'auteur a joué sur les valeurs, montrant que tout est fonction du point de vu. Mais justement, il ne va pas au bout de cette prise de position et les Lirans deviennent manichéens, refusant de voir les possibilités des autres, comme les Arsekers de Tantarelle lors de la bataille, ce qui fait ressortir Irmine en disant qu'il était entre deux feu. Après, c'est une sensation, je conviens du fait que certains personnages surfent entre noir et blanc, bien et mal.

Pour la prévisibilité, je n'ai pas été surprise d'un bout à l'autre, même pour le Borgne ! J'avoue que si quelques surprises étaient venues, peut-être que le livre serait mieux "noté".

Et puis, si je n'avais pas du tout aimé, je ne penserai pas lire la suite ^^ C'est juste que je suis un peu déçue.

nanet a dit…

Oui, ce tome est un premier et comporte donc les défauts de ce type de romans... avec les longueurs du départ. Mais l'intrigue y est fort agréable.

Biz

Gilwen a dit…

Je comprends un peu mieux ton sentiment sur la question du manichéisme. Il est vrai que pour certains ça na pas été jusqu'au bout. Pour la prévisibilité , les choses qui m'ont surprises sont logiques après coup, mais je crois que j'ai tendance à chercher midi à quatorze heure à la base, et comme un missile à tête chercheuse je ne dévie pas de mon chemin (le promis de Kassis par exemple, qui était pourtant plus qu'évident ^^). Et même si ce premier tome t'as malgré tout donné envie de lire la suite, j'espère que le prochain répondra un peu plus à tes attentes. Pour ma part, je testerai surement Druide dans les prochains mois.

Frankie a dit…

J'aime beaucoup ta chronique, très fouillée. Pour ma part, j'ai trouvé que le style (certes pas transcendant) servait très bien l'histoire (et ses côtés classiques il est vrai) et les personnages. Et j'avoue avoir été surprise sur plusieurs rebondissements (sauf un). Moi, c'est dans les Thrillers que je suis de moins en moins surprise et c'est vrai que quand tu devines des choses facilement, ça gâche un peu le plaisir.

nanet a dit…

Je suis à présent trop loin de ma lecture pour rebondir sur le style... Et je n'ai gardé que peu de souvenirs de ce roman, ce qui n'augure pas de bonne choses, notamment pour la suite !

Pour les Thrillers et polars, j'en lisai moins justement car je trouvais régulièrement le tueur.

Bises

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)