Sur les Dents de Aude Reco


Aude Réco​ nous livre une histoire efficace, vive, avec ce livre Fantasy : Sur les dents. Chaque épisode donne réellement envie de poursuivre la lecture. 



Éditeur : l’Ivre Book..

Nb de pages : E-book
Série : / 
Catégorie : fantasy

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Deux épisodes de ce livre m’ont été offerts
par les éditions l’Ivre Book
que je remercie pour cette découverte. 

Wicca, vampires, loups-garous, magiciennes, voici quelques-uns des ingrédients utilisés par Aude Réco pour vous concocter une délicieuse série d’urban fantasy.


Aude Reco est née en 1989 dans le nord de la France. 

Après une formation de secrétaire médicale, elle administre Co-Lecteurs, un forum dédié à la bêta-lecture.


Elle a aussi publié sous le pseudo Terhi Schram, dont Le tragique destin d’Emily Buckley.




Une magicienne Wicca* doit gérer une (nouvelle) crise mêlant
  • des vampires plus ou moins cool
  • des loups-garous
  • une gargouille
  • un ange gardien
  • d’autres sorcières...

Je n’ai lu que deux épisodes (courts, environ 30 pages chacun soit une jolie nouvelle), de ce roman, ce qui est suffisant pour vous donner mon ressenti sur le début de Sur les dents.

L’écriture est dynamique, avec des phrases courtes. Cela donne un bon rythme d’autant que les parties sont courtes elles aussi. Les descriptions sont sobres, un peu courtes à mon goût. D’un autre côté, l’histoire se déroule à Paris, de nos jours, avec un bestiaire classique en Fantasy.

Espace-temps


Chaque partie est annoncée par un titre précisant le lieu, le jour (s’il change) et l’heure. Ces données géographiques et chronologiques permettent de bien situer l’histoire.

Elles ne m’ont pas paru particulièrement nécessaires, puisque Aude Reco amène dans son texte suffisamment d’éléments et d’informations, mais elles découpent l’histoire, la partitionnent et donnent au lecteur la sensation d’un rythme rapide.

De plus, les lieux sont bien identifiés, ce qui est important, car le nombre de personnages, réduit dans la première partie, augmente au fil des pages. Clarifier les lieux permet de poser l’histoire et aide à se situer, aussi, au point de vue des personnages.

Vampires, Loups-garous et Sorcières


Magie, Vampires (sages ou cruels), Loups-garous, l’auteure nous offre une histoire mêlant tous ces ingrédients avec une mythologie effleurée et qui sera, je l’espère, développée par la suite. On découvre au fil des pages qu’il existe un autre monde, Cauchemar, mais dans les deux épisodes lus il est évoqué même s’il semble bien sombre et effrayant.

Les sorcières sont des Wiccanes*. Elles ont été définies par Gerald Gardner en 1949, qui a mêlé divers mouvements : chamanisme, druidisme, à des mythologies : gréco-romaine, slave, celtique et nordique. Les wiccans prônent un culte envers la nature, s’adonnent à la magie et ont pour philosophie : « Fais ce qu’il te plaît tant que cela ne nuit à personne ». La plus célèbre reste Willow, de la série Buffy contre les vampires.

L’ambiance 


D’ailleurs, l’ambiance rappelle celle des épisodes de cette série. L’héroïne apparaît comme un mélange entre Buffy et Willow, chasseuse de vampire et sorcière. C’est agréable et bien pensé, surtout que seule l’ambiance évoque cette série, la situation étant totalement différente.

Mon regret concerne certaines scènes un peu trop raccourcies et manquant de détails. L’action prime au détriment de passage plus calme. A force de ne pas vouloir trop dévoiler l’histoire, de garder des mystères, certaines scènes sont un brin escamotées.  

L’intrigue


L’entrée en matière est très dynamique, suivie de plusieurs scènes d’action. Les personnages sont rapidement identifiés et l’on saisit des intrigues sous-jacentes à celle que nous a concoctée l’auteure.

Mon bémol sera sur quelques petites confusions, comme, par exemple, la relation entre deux personnages que l’on devine par quelques mots et soupirs. Cela donne des passages un peu ambigus, manquant de clarté. Cela rejoint le point évoqué ci-dessus.

Pourtant les sentiments sont là, distillés au fil des pages et prenant plus de place dans le deuxième épisode.  

La fin de chaque épisode invite à lire la suite, même si le suspense est plus prenant à la fin du premier.




J’ai eu un peu de mal à cerner l’héroïne, au départ, mais le second épisode apporte des éclaircissements sur ce point. La fin du premier épisode lui donne un charisme intéressant en supprimant l’image d’invincibilité qu’elle portait jusque là, de par son caractère et ses réactions.

Les autres personnages sont moins détaillés, pour l’instant. On devine les caractères de chacun.




Les mots pour : Intrigue, réutilisation du bestiaire Bit-lit – Fantasy

Les mots contre : description, détails,

Notation : Attention, cette notation concerne deux épisodes uniquement ! 
Style : 3/5
Intrigue : 3/4
Personnage principal : 1.5/3
Écriture : 1.5 Crédibilité : 1
Personnages secondaires : 1/1
Narration : 1 Action : 1
Temps et espaces : 1.5/2
Description : 0.5 Violence/Tendresse : 1
Coup de cœur : non
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 13.5/20


Un début de roman prometteur avec une héroïne au caractère fort (en apparence) et une intrigue prenante. Une bonne réutilisation du bestiaire Bit-lit.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)