Frankenstein, une biographie de Michel Faucheux


Et si le monstre créé par une toute jeune femme hantait nos vies, nos croyances et dépassait le cadre du fantasme pour s'incarner ? Et si'il s'était imposé, avant même que l'auteur ne pose les mots de son histoire ? Du mythe à la réalité, découvrez la biographie de Frankenstein !


Éditeur: L'Archipel

Nb de pages : 266
Série : / 
Catégorie : Biographie - essai

Traducteur : /

Pourquoi ce livre ? 

Ce livre m'a été offert par le site Babélio et par les éditions l'Archipel,
dans le cadre de l'opération Masse critique


1816. Au bord du lac de Genève, la jeune Mary Shelley débute la rédaction d'un roman fantastique, promis au succès : Frankenstein. 

Le monstre qu'elle a imaginé s'est rapidement aventuré hors de la fiction littéraire pour peupler nos cauchemars, prendre possession de notre imaginaire et hanter notre quotidien. 
Devenu Frankenstein, il usurpe le nom de son créateur. Né des pouvoirs de la science, il brouille les frontières entre la vie et la mort, la réalité et la fiction, brise l'ordre établi et, par sa seule existence, remet en cause Dieu et l'humanité. A lui seul, il résume une tentation immémoriale : dépasser les limites de la condition humaine et fabriquer la vie à tout prix. 
Dans cet essai en forme de biographie, Michel Faucheux enquête sur les vies successives du monstre : personnage littéraire, cinématographique ou de jeu vidéo qui inspire la science contemporaine, s'incarnant en clones, robots, chimères et post-humains. 
Comment une jeune fille de dix-neuf ans a-t-elle pu donner naissance, il y a deux siècles, à une créature qui bouleverse notre présent et façonne notre avenir ? Telle est l'énigme à laquelle ce livre tente aussi d'apporter une réponse.


Ancien directeur du Centre des humanités de l'Institut national des sciences appliquées de Lyon, Michel Faucheux est maître de conférences, auteur de plusieurs ouvrages dont Le Tibet de la mémoire (Oxus Éditions). Directeur de l’équipe de recherche Stoica-Leps de l’INSA de Lyon, il mène des recherches sur l’interaction littérature/sciences de la communication et sur la valeur symbolique des techniques. Plus généralement, ses travaux visent à développer et fonder épistémologiquement le champ spécifique des recherches en sciences humaines et sociales dans les écoles d’ingénieurs.





Cette drôle de biographie reprend les éléments historiques et psychologiques ayant conduit Mary Shelley à l'écriture du roman éponyme : Frankenstein. il comprend donc :
  • Une biographie détaillée de l'auteure
  • Les éléments constitutifs du "livre", depuis les apports scientifiques de l'époque (électricité) à ceux psychologiques (redondance des destins...)
  • Un essai sur le Monstre dépassant son oeuvre et son auteur pour devenir un mythe
  • Une analyse du monstre à travers les œuvres dédiées (théâtre, cinéma...)

J'aime beaucoup Frankenstein, que ce soit le livre ou l'idée même de cet homme recréé jusqu'aux adaptations cinématographiques. Du coup, lors des dernières masses critiques, j'ai postulé pour cet ouvrage, espérant perpétuer le mythe, découvrir d'autres éléments. 

Malheureusement, j'ai vite été rattrapé par une évidence : l'auteur tourne en boucle et reprend des éléments pour les diluer dans un cadre narratif, certes très agréable, mais rapidement lassant.

Biographie


La vie de Mary Shelley est digne des histoires effrayantes qui sortent en cette journée d'Halloween, depuis ces soirées divinement sombres passée en compagnie de Lord Byron, en Suisse, et où chacun racontait des contes morbides ou lisait des pages fantasmagoriques, alors que la nature se déchaînait, d'orage en vents sifflants, jusqu'aux aléas de la vie, avec un chapelet de morts autour d'elle, pratiquement tous les membres de ces veillés ayant péri jeunes. 

L'auteur, après un bref récapitulatif général où il présente chaque personne du groupe, reprend ces points, un par un, et les délaye. Mais, comme les vies se croisent, nous revoyons des éléments plusieurs fois. 

Les passerelles voulues par Michel Faucheux entre les destins de Mary et de sa mère, Mary Goodwin sont très intéressantes. Orpheline, puisque sa mère décède quelques jours après sa naissance, Mary est hantée par l'image de cette relation à la mort, considérée comme l'une des bases créatrices du roman. Je ne vais pas tout vous raconter, cette partie analytique est très intéressante, mais comme pour tout le reste, l'auteur revient sur le sujet... 

Scientifique

Les recherches et apports sur les lectures de Mary ayant amené la prouesse : faire vivre le monstre, sont des plus intéressantes. Le livre a été écrit entre 1816 et 1817 avec une émergence de nombreuses sciences et l'on découvre derrière ce roman toute une connaissance des plus remarquables pour une jeune femme d'à peine 19 ans ! 

Car, au-delà du fantasme électrique, les données scientifiques sont prouvées et Mary a dû compulser de nombreux ouvrages ou discuter longuement avec des savants de l'époque. L'auteur pose des questions sur ces points, car rien ne prouve ces lectures ou rencontres, puisqu'une partie des cahiers personnels de Mary ont disparu. 

Néanmoins, la probabilité de la création qu'elle compose s'avère étonnamment recherchée et, cette hypothèse entre dans le mythe, car, finalement, peut-être qu'un jour, nous parviendrons à faire revivre un assemblage tel que celui proposé.  

Le monstre

Dès le début de sa vie, le monstre est sorti du roman pour s'incarner. Une pièce de théâtre a été joué à Londres quelques années après la première édition (à petit tirage) du livre, alors que Mary Shelley voyageait.

Il n'a cessé, par la suite, d'être interprété et de prendre vie, que ce soit dans des pièces ou au cinéma. (Un recueil d'images, au centre du livre de Michel Faucheux, donne quelques-uns de ces rôles). L'auteur reprend l'historique de ces interprétations en les liant au mythe et montre comment Frankenstein est devenu si probant, dépassant à la fois son auteur (inconnu pour certains) et son "créateur", puisque beaucoup croient encore que c'est le nom du monstre.


Enfin, l'auteur ouvre sur de nouveaux monstres, nous-même, avec nos débordements socio économico-politiques, mais je ne suis pas totalement convaincue par ses conclusions.


Les mots pour : Style agréable, apports scientifiques et historiques, relationnel psychologique entre Mary et le monstre.

Les mots contre : redondance des éléments.

Notation :
Style :  2.5/5
Intrigue : 2/4
Personnages  : 2.5/4
Écriture : 1.5 Crédibilité : 1.5
P principal(aux) : 2/3
Narration : 1. Action : 0.5
P secondaires : 0.5/1
Description : 1 Violence/Tendresse : 0.5
Temps et espaces : 1.5/2
Sensation générale : 2/3
Rythme général : 1.5/2
Total : 12/20
D'un début prometteur, le livre devient vite redondant. L'auteur aborde de nombreuses pistes sur les origines du monstre, ce qui est fort intéressant, mais reprend les mêmes informations plusieurs foi. La conclusion est bien pensée, toutefois, le chemin pour y arriver parfois aussi fantasque que l'oeuvre décrite...

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)