Légende de David Gemmel

"- Tu n'a pas intérêt à gâcher ce lapin. En temps normal je n'aime pas tuer ces créatures. Mais si c'est pour les manger, au moins ça a un sens.
- Je me demande ce que penserait le lapin de ton raisonnement, répondit Rek.
- ça pense, un lapin ? demanda Virae."
(Légende, P52 )


L'auteur

David Gemmell est né en août 1948 à Londres et est décédé en 2006. 

Tout d'abord videur puis journaliste, il est devenu auteur de best-sellers après le succès de Légende (1984). 

Il est actuellement reconnu comme le maître de l'Heroic Fantasy en Grande-Bretagne. 




Le résumé officiel


Druss est une légende. Ses exploits sont connus de tous. Mais il a choisi de vivre retiré loin des hommes, au sommet d'une montagne, avec pour seuls compagnons quelques léopards des neiges. Là, le vieux guerrier attend son ennemi de toujours, la mort. 
Dros Delnoch est une forteresse. C'est le seul endroit par lequel une armée peut traverser les montagnes. Protégée par six remparts, elle était la place forte de l'Empire drenaï. C'est maintenant leur dernier bastion, car tous les autres sont tombés devant l'envahisseur nadir. Son seul espoir : le vieux guerrier. 
Un demi-million d'envahisseurs face à quelques milliers de guerriers retranchés dans une forteresse. Druss et sa hache feront-ils la différence ? 

La série
  
Dans l'ordre chronologique  : Le Cycle de Drenaï  (source Bragelonne.fr) :
  1. Waylander (lu) 
  2. Waylander II : dans le royaume du loup
  3. Waylander III : le héros dans l’ombre
  4. Druss la légende
  5. La Légende de Marche-Mort
  6. Loup Blanc
  7. Légende (lu)
  8. Le Roi sur le seuil
  9. La Quête des héros perdus
  10. Les Guerriers de l'hiver
  11. Les Épées du jour et de la nuit
A noter que les livres n'ont pas été écrit dans cet ordre (premier : Légende) et qu'il existe trois Anthologies associées...

L'histoire

Est-ce qu'un homme peut à lui seul sauver une ville ? Est-ce qu'un homme peut retourner une situation dite perdue ? S'ils tiennent Dros Delnoch pendant trois mois, Drenaï pourra peut-être être sauvé !

Druss la légende va sortir de sa retraite dans les montagnes pour tenter cette mission, avouant pourtant lui même qu'elle est perdue d'avance ! Mais la mort ne lui fait pas vraiment peur. il l'attend presque, depuis que son épouse est décédée. Et il va même jusqu'à lui parler... Elle est devenue si proche, au fil des années, ayant mainte fois frôlé son souffle.

Le livre démarre sur un drôle de prologue, qui présente la situation en cours et le monde où va se dérouler cette aventure. Ayant lu Waylander il y a quelques mois, j'avais déjà quelques notions de cet univers, et notamment des races s'y cotoyant, ou devrais-je dire s'y entretuant. J'ai d'ailleurs du poser le livre un instant pour rechercher la chronologie ci-dessus... et été ravie de voir que je lisais finalement l'histoire dans le bon "ordre".

Pour en revenir à Légende, l'auteur nous montre ce qu'un homme peut faire pour motiver les autres, pour les guider dans ses pas. Certes, il les entraine à une mort certaine, mais ne le cache pas. Il est adulé pour sa force, sa dextérité et prouve que cette légende n'est uniquement un conte narré devant les cheminées Drenaïenne mais bien ce qu'il a accompli ! Armé d'une hache, il est le Marche-mort : quasiment invincible. Son bras puissant terrasse et encore à soixante ans il se permet d'affronter des jeunots.

L'auteur va assez loin dans cette démonstration n'hésitant pas a exécuter par ces mots (et surtout la hache de Druss) les membres pourtant déjà très peu nombreux de l'armée en place à Dros Delnoch ! Il le fait pour montrer à ces hommes qu'ils doivent se battre, qu'ils doivent résister et que même s'ils ont la certitude que ce combat sera leur dernier, il permettra à Abalayn (gouverneur de Drenaï) et surtout à l'Entailleur (apparemment chef des armées et légende lui même) de venir à leur secour et d'empécher une progression trop rapide de la Horde Nadir dans les terre de Drenaï. Il les pousse à denevir un rempart supplémentaire. Dros Delnoch est la plus grande forteresse au monde, un passage étroit entre les montagnes, protégé de 6 murs et une imposante citadelle. Elle sera le temps de cette histoire le dernier bastion... avant les plaines, avant que les sauvages du nord ne déferlent dans leur monde et ne détruisent leur nation.

Ce livre présente aussi d'autres personages tout aussi charismatiques que Druss :

* Rek (Regnak) déserteur de son poste d'officier de l'armée deux ans auparavant, il a choisi une vie de rôdeur... Et seule la destinée va le ramener sur les murs de la citée. Il est Beserk (sorte de folie rendant capable de se battre  sans craindre la mort. Très efficace !)  et ce don lié à une solide intelligence et une maitrise de lui-même (en dehors des périodes de combat), le rend apte à prendre les rênes d'un conté bien mal loti. J'ai beaucoup aimé la délicatesse et le romantisme que l'auteur lui alloue. Cela donne une grande aura à ce personnage qui parait pourtant lâche dans les premières pages où il nous est présenté.

* Le Flécheur, et son groupe de renégats qui acceptent de suivre Druss dans cette dernière valse. Cet home, fils de noble ayant choisi l'exil suite à un malencontreux accident, est amusant par ces répliques un peu décalées mais prouvera sa dextérité et surtout se montrera d'un courage exemplaire. Il apporte une fraicheur très agréable dans cet univers guerrier. Dans sa lignée Caessa est un personnage énigmatique. Son passé noir a laissé d'horrible séquelles morales qui la pousseront à relever le héros et à mourir enfin réconciliée avec sa vie.

* Orrin est le personnage qui m'a le plus touché. Montré du doigt par ces hommes, acculé face à une tache bien trop grande pour lui, dotant plus qu'il en a conscience, il saura se dépasser plus que tout autre et devenir le temps de quelques combats un vaillant guerrier digne d'une légende propre.   

Je ne cite pas les autres, parce qu'ils m'ont tout simplement moins marqués. et je terminerai cette présentation  des personnages par quelques mots sur les Trente. Ils sont ici un peu moins intéressant que dans Waylander, à mon gout. Leur puissance est moindre que dans cette autre aventure. Pourtant, déjà dans ce livre on sent la magie que veut instiller David Gemmell. Le contrôle de la pensée, les noirs desseins prônés par Nosta Khan (du côté des Nadirs) et la puissance des songes, de l'avenir avec cette idée bien présente qu'il n'existe pas un seul avenir mais plusieurs, en fonction des choix de chacun.

Quand au devenir de Druss, de la citée, et de cette guerre en général, ne comptez pas sur moi pour vous narrer leur histoire... D Gemmell s'en est chargé, a vus de la lire. Croyez-moi, cela vaut le détour ! C'est très sombre, voire très rouge tout au long des pages de cet opus, mais les petites pointes d'espoir et d'amour qui orne l'histoire la rende tout simplement superbe.

Juste un petit mot supplémentaire, ce livre est le premier écrit, et j'ai beaucoup aimé y trouver quelques points que l'on revoit par la suite : les trente, l'armure de bronze d'Egel... ce sont des petites touches qui donnent à l'ensemble de l'œuvre sa cohérence. C'est l'une des raisons qui me poussera la poursuivre la découverte de cet univers.

Le style

J'avais apprécié le style simple et efficace de D Gemmell dans Waylander, je suis à nouveau conquise. C'est très clair, jamais surchargé, les description sont d'un classicisme déroutant. Et l'ensemble se lit avidement. Le narrateur est ici aussi extérieur et comme dans son autre livre, nous montre tout à tour les différents personnages.

L'auteur nous donne un aperçu très noir de la guerre,  très peu romancé, avec de nombreux morts, des effusions de sang, mais compense par des passages sur les personnages, leurs vécus avant cet épisode sanglant. Cela donne beaucoup de fraicheur à l'ensemble.

Autre point sympathique, l'humour et les réparties de Flécheur notamment qui allègent nettement les discours et redonne un peu de gaité dans ces murs assaillis. L'autre joli point est bien sûr l'adorable romance entre Rek et Virae...décrite avec douceur et délicatesse. J'ai beaucoup rit lors de la rencontre de Rek et Virae, notamment lors de la scène du "Lapin" (P52 et 53 édition Braguelone) : Rek y parle d'abstraction et des pensées que pourrait avoir le lapin, et Virae qui a une faim de loup revient sans cesse sur la cuisson de la bête ! Adorable.

Je ne reviendrai pas sur les personnages, puisque j'ai traité ce point dans la partie histoire. J'ajouterai juste qu'ils ont chacun leur moment de gloire, ou de déboire... et que l'auteur joue dan ce livre avec un large éventail de personnalité qu'il expose, commente et utilise intelligemment.

Le temps, enfin est connu pratiquement dès le départ. Dros Delnoch doit tenir trois mois... Mais l'auteur nous donne parfois le déroulé sur chaque journée. puis saute allégrement une bonne semaine : rien de spectaculaire ne s'y est passé...

Au final 


C'est mon premier coup-de-cœur de l'année !

J'avais aimé l'univers et la plume de D Gemmell, je viens de devenir Fan...



Livre lu dans le cadre de l'ABC Challenge Fantasy et du Baby-challenge-fantasy de Livr@ddict.

18 commentaires :

  1. Ah Legende un classique de David Gemmell.
    Content qu'il t'ai plu.

    RépondreSupprimer
  2. Ravie de voir que Légende t'a plus. Pour moi, c'est mon préféré de l'auteur (et il m'en reste encore plein à découvrir).
    Côté personnage, mon préféré était Elicas dans ce livre-là <3

    RépondreSupprimer
  3. Moi aussi j'ai beaucoup aimé, c'était à la limite du coup de coeur mais le passage avec Rek et Virae ne m'a pas trop plu. Mis à part ça, j'ai adoré plongé dans cet univers et j'ai hâte de lire d'autres ouvrages de Gemmel, qui a un style simple et percutant.
    Nanet, tu as trouvé les mots justes ^^

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai lu que Waylandr mais dispose de celui-ci dans ma PAL. J'adore le style de Gemmel, très direct.
    Biz

    RépondreSupprimer
  5. Alors, il semblerait que j'ai effectué une mauvaise manip et effacé le message de Julien le naufragé, qui me demandait pourquoi je parlais d'Ucrhronie... d'où mon premier commentaire...

    Merci Julien pour ton message et désolée.


    @ BlackWolf : Merci. C'est effectivement un classique que je suis ravie d'avoir enfin lu !

    Biz

    RépondreSupprimer
  6. @ Ethernya : Il m'en reste aussi beaucoup à découvrir ne serait-ce que dans le Cycle de Drenaï ! Et les autres cycles...

    Mais bon, j'aime bien avoir pleins de choses à lire !

    Biz

    RépondreSupprimer
  7. @ Ethernya : Il m'en reste aussi beaucoup à découvrir ne serait-ce que dans le Cycle de Drenaï ! Et les autres cycles...

    Mais bon, j'aime bien avoir pleins de choses à lire !

    Biz

    RépondreSupprimer
  8. @ Walpurgis : C'est vrai que Virae est un peu soulante, par moment... mais elle m'a tant fait rire avec sa naïveté et ses répliques décalées... trop amusant !

    Biz

    RépondreSupprimer
  9. @ Lexou : je te souhaite d'aimer celui-ci tout autant que Waylander ! Perso,je le trouve plus accompli, alors qu'il est son premier livre... Quelques passages m'avaient gênés dans Waylander alors que dans ce livre j'ai été conquise par quasiment tout ! deux trois longueurs que je pourrais regretter, mais qui allègent bien le rythme.

    Biz

    RépondreSupprimer
  10. Il est dans ma PAL depuis quelques mois et je brûle d'envie de le lire ... plus que quelques semaines à patienter car il est presque au sommet de cette fameuse PAL !

    RépondreSupprimer
  11. Mon premier Gemmell, et loin d'être le dernier !! Un gros coup de cœur qui m'a entraîné dans une période 100% Gemmell. Il faut absolument que je relise cette œuvre culte dans quelques années !

    RépondreSupprimer
  12. @ Vero : tu classes les livres en fonction de leur date d'Achat ? je mets tous les bouquins sur une étagère par ordre ABC (^^) puis, je prends en fonction de pleins de facteurs (challenges, envie, articles prometteurs sur vos blogs... variation de style)

    Patience... il te reste combien de bouquins avant de le lire ?

    Biz

    RépondreSupprimer
  13. @ Ptittrolle : comme je te comprends, sans les challenges, je pense que je ferai une sorte de période Gemmell aussi.

    Biz

    RépondreSupprimer
  14. @ Ptittrolle : comme je te comprends, sans les challenges, je pense que je ferai une sorte de période Gemmell aussi.

    Biz

    RépondreSupprimer
  15. superbe billet ! et si il y a de lk'humour,peut être me laisserais-je tenter part cet auteur !!! A noter, donc.

    RépondreSupprimer
  16. @ jeneen : Gemell est un auteur assez sympathique qui marie humour et efficacité. A découvrir et adorer.

    RépondreSupprimer
  17. Une fois de plus, tu nous présentes un superbe article sur un livre! Tout est mis, le style, les personnages, le rythme, ton avis... tout! Au niveau des personnages, je rajouterai bien Serbitar (tu sais, le moine de la tribu des trente) je l'ai trouvé touchant jusqu'au bout :) J'ai mis un lien vers ton blog sur mon article! Bisous

    RépondreSupprimer
  18. En espérant ne pas me tromper comme la semaine dernière je vais dire 4 : légende, les reines pourpres, la voleuse de livres et la horde du contrevent.
    Très bonne 3ème semaine :)

    RépondreSupprimer

Merci de laisser des commentaires constructifs, afin que nous puissions échanger sur les lectures présentées.

Les commentaires anonymes ne seront pas publiés.

Bonne journée, merci de vos petits mots, Biz, nanet.

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus (7 derniers jours)